Loading

2. Son histoire

L’histoire d’un actif anti-âge innovant : la Lygalamine

2002 : Démarrage des travaux de recherche au sein des laboratoires CNRS / INSERM

Des chercheurs du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), de l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM), de l’Université Picardie Jules Verne (UPJV) et du Centre hospitalier Universitaire d’Amiens Picardie (CHU d’Amiens) ont développé de nouvelles molécules innovantes pouvant traiter des pathologies dues à la vieillesse comme les complications liées au diabète, ou à certaines maladies neurodégénératives comme Parkinson et Alzheimer. 

 

2005: Dépôt du 1er brevet & publication scientifique

3 ans de recherches ont été nécessaires pour déposer un premier brevet pour l’invention de molécules qui bloquent la glycation, cette molécule a des propriétés anti-AGE (Advanced Glycation Endproducts) (voir l’article sur : La glycation).

 

2011 : Dépôt du 2e brevet & publication scientifique 

Les scientifiques ont déposé un deuxième brevet après 6 années de recherches, pour l’invention des piégeurs d’AGE et d’ALE (Advanced Lipid Peroxidation Endproducts). En plus des propriétés anti-glycation, cette nouvelle molécule a des propriétés anti-peroxydation lipidique (voir l’article sur : La péroxydation lipidique).

 

2015 : Dépôt du 3ème brevet 

Après de nombreuses années de recherche, ce projet initié par le Docteur SASAKI a permis le dépôt d’un troisième et dernier brevet mondial pour l’invention de molécules ayant un effet anti-AGE, anti-ALE et anti-oxydant. Cette dernière molécule a des propriétés anti-oxydantes, elle combat efficacement le stress oxydatif (voir l’article : Radicaux libres, stress oxydatif et vieillissement cutané).

 

2018 : Exclusivité, brevet mondial

La société Pharm’Aging est créée et elle obtient l’exclusivité du brevet au niveau mondial. 2 ans de recherche et développement ont été nécessaires à l’équipe de Pharm’Aging pour mettre au point ce nouvel actif anti-âge innovant : la Lygalamine, une molécule qui agit sur 3 mécanismes du vieillissement cutané : le stress oxydatif, la glycation et la peroxydation lipidique (voir la page : Son mode d’action)

 

2019 : Tests avant la mise sur le marché

Pour être certains de pouvoir produire des cosmétiques sûrs, nous avons réalisé différents tests de sécurité (Irritation oculaire, irritation cutanée, etc…).

Ensuite, nous avons effectué des tests de R&D nous permettant de démontrer l’efficacité de notre actif, la Lygalamine. Nous avons démontré que notre actif pénètre bien la peau et lui permet de retrouver 50% d’élasticité en plus dès 9 jours d’utilisation.

Enfin,  l’enregistrement de cet actif au niveau de la réglementation européenne nous a permis de commercialiser la Lygalamine. 

 

2020 : Lancement la commercialisation de la Lygalamine à travers la gamme ARTEJIA

C’est en janvier 2020, après une campagne de financement participatif réussie, que la gamme de cosmétiques anti-âge naturelle et efficace Artejia est lancée. Elle est d’abord composée d’un Sérum anti-âge “effet bonne mine” et d’une Crème anti-âge hydratante. Puis la gamme s'agrandit en novembre avec un Nettoyant visage solide à l’huile de mirabelles BIO.

Effectuez une recherche

Panier

Votre panier est vide.